Jeudi 14 novembre, le Conseil Municipal a voté une autorisation de programme relative à la construction d’un théâtre à Fontenay et ainsi a engagé 8 479 000 €. Cette somme qui n’est qu’une partie du coût de cet équipement provient de la vente de terrains et taxes d’urbanisme.

L’intervention de l’adjoint à la culture en a surpris plus d’un : pas un seul mot sur le projet et surtout sur le montage financier de cette opération et encore moins sur son budget de fonctionnement.

(Voir point n°2 sur https://www.fontenay.fr/vie-municipale/conseils-municipaux/conseil-du-14-novembre-2019-1945.html)

Ce comédien de métier qui a du mal à lire son texte, bafouille et cherche ses pages (voir le replay sur le site de Fontenay) retrace l’histoire d’un combat de 40 ans pour un nouveau théâtre à Fontenay.

Puis il s’évertue à railler un ancien adjoint à la culture socialiste qu’il qualifie d’ectoplasme. Sur les 40 ans évoqués, se sont succédés 4 adjoints socialistes délégués à la Culture. Chacun a contribué à faire de Fontenay une ville où la culture a un sens. 

 Durant ces 40 ans, se sont ainsi créés : la salle Jacques BREL, le théâtre de marionnettes Roublot, le conservatoire de musique, l’espace Gérard Philipe puis dans cet espace un théâtre de 100 places, la médiathèque, le cinéma le Kosmos, une école de cirque, une école de théâtre, la réhabilitation de la halle Roublot en lieu d’expositions et d’expression musicale. L’élu que j’ai été a eu sa part dans cette belle aventure.

Alors, l’ancien adjoint à la culture que je suis confirme que Fontenay dispose bien aujourd’hui de trois théâtres. Je confirme que Fontenay doit penser le développement de la culture dans une dynamique qui intègre la notion de territoire.

Créer un nouveau théâtre alors que les villes de notre territoire disposent elles aussi de pareils équipements relève d’une « course à l’échalotes » aux relents électoralistes.

Notre ville peut compter aujourd’hui sur des recettes urbanistiques qui mériteraient qu’une réflexion visionnaire préside à sa politique culturelle. Fontenay doit plus que jamais développer ses actions culturelles en particulier sur le grand ensemble de Fontenay-Est.

Alors, Monsieur l’adjoint, soyez visionnaire, penser à conforter l’existant, à décentraliser les lieux d’expressions culturelles de façon à permettre aux acteurs de la culture d’aller vers ceux qui en ont le plus besoin!

Mieux utiliser l’argent public est une affaire ni de gauche, ni de droite, mais une responsabilité de républicain.

 Pour info : un ectoplasme est une émanation produite par la bouche d’un médium.

Voilà les propos d’un médium qui se croit visionnaire ou comme le Capitaine Haddock qui consomme trop de rhum !

 Bernard Bénédict, ancien conseiller municipal